La hausse de l’activité touristique au Maroc

24Juil

Selon l’Observatoire du tourisme Marocain, pendant la période de Janvier à Mai 2017, près de 3,8 millions de touristes ont visité le Maroc. Ces chiffres sont plus élève de 9% par rapport à la même période un an plus tôt.

Ce meme observatoire vient de publier ses statistiques sur le tourisme marocain couvrant les cinq premiers mois de l’année et nous y decouvrons que le nombre de touristes étrangers a progressé de 12,3%. Cependant, le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a augmenté de 3,4%.

Touristes Chinois : Une progression de 760%

Cette hausse concerne seulement les principaux marchés émetteurs qui ne sont autre que l’Allemagne (+9%), l’Espagne (+8%) et la Belgique (+7%).

Ces marchés touristiques constituent un véritable atout d’émergence pour le Maroc car il maitiennent au fil des temps leur trend haussier.

Quand à la Chine, elle enregistre une progression de 760%, laissans dèrriere elle le Japon, la Corée du Sud, les Etats-Unis et le Brésil qui n’ont enregistré que des hausses de 45%, 42%, 34% et 35% , toujours selon l’observatoire.

Agadir et Marrakech toujours en tête

Marrakech et Agadir, les deux pôles touristiques par excellence du Maroc ont généré, à eux seuls, 60% des nuitées totales à fin mai. Ces deux villes aurait connu une augmentation de 19% et 16%, respectivement nousfait savoir l’Observatoire.

Il est bon à savoir que concernant les nuitées totales réalisées dans les établissements d’hébergement touristique classés, ces deux villes ont enregistré une hausse de 17% durant les cinq premiers mois de 2017.

Quant aux autres destinations, elles ont également affichés de bonnes performances, en loccurence les villes de Fès et de Tanger avec des taux d’accroissement respectives de 38% et 31%.

Le taux d’occupation jusqu’à fin mai 2017 a atteint 42%, taux qui a augmenté de 4 points par rapport à la même période precedente.

Hausse au niveau des recettes

Pour les recettes générées par l’activité touristique, ont constate une augmentation de 0,7%. En effet, les recettes des non-résidents au Maroc se sont élevées à 22,86 milliards de dirhams à fin mai alors qu’elle etait de 22,7 milliards de dirhams un an auparavant.

L’arrivées des touristes aux postes frontières pendant le mois de mai a connu une augmention de 4% par rapport au mois de mai 2016, ajoute l’Observatoire.

 

L’ONMT et le tourisme à Fès

16Juin

L’ONMT déploie un arsenal musclé pour le tourisme à Fès

Le tourisme à Fès  a plus de l’ampleur, vu que la ville possède un patrimoine exceptionnel d’art artisanaux et architecturaux distingués. La région de Fès-Meknès est la capitale du thermalisme. Lors de la réunion dernière des délégués de l’office du tourisme, il a été dit devant les professionnels de la ville de Fès que : l’office national marocain du tourisme (ONMT) emploie de grand moyen pour la ville de Fès.

Le tourisme à Fès, l’endroit à visiter

L’idée  première de Mohamed Sofi et Khalid Mimi, délégués de l’office national marocain du tourisme pour Madrid et Paris, est la promotion de la ville spirituelle. Le premier appréhende la diminution des fréquences de Vueling et de  Ryanair, mais se dit au contraire avoir la confiance quand au lancement du Barcelone – Fès.  Sofi  invite  les maires et les journalistes pour de fun trip en octobre. Il a également anticipé des défilés caftan, des workshops, en plus de sa participation aux foires et salons. Son collègue Khalid Mimi partage  la même opinion, il a précisé que  plus de 40 % de français ont visité la ville de Fès en avril dernier, et a mis l’accent surtout sur l’omniprésence sur le web. C’est sur le web que ce se font plus de 80% des achats de voyages. Le tourisme à Fès et l’endroit idéal pour s’évader.

Fès sur l’écran allemand

Le grand challenge de Karim Harouchi, délégué de L’ONMT pour l’Allemagne, la Suisse et l’Autriche, était celui de s’opposer  aux amalgames qui avaient duré plusieurs mois. Actuellement, le royaume tente plus de 1,5 millions de touristes allemands. Pour augmenter ce nombre de 10% de plus en 2017, il faudra : programmer des voyages de presse, le roadshow,  le jeux-concours, les soirées de communication et les ventes, comme l’explique Harouchi.

Visiter Fès : Quoi faire et quoi voir ?

07Juin

Fès est parmi les villes les plus visitées au Maroc. C’est une ville atypique. Elle reçoit des milliers de touristes venant des quatre coins du monde, qui viennent sentir son charme, et la bienveillance des habitants. Visiter Fès est un vrai voyage dans l’histoire de cette ville, et de celle du royaume.

Fès est la capitale culturelle du Maroc. Grâce à son patrimoine architectural, intellectuel, et historique, elle arrive à séduire des touristes de différents pays. 

La médina de Fès

Voir les ruelles de la médina est une activité qui demande un peu de temps car on peut dire que celle ci est vaste. Il faut donc prendre le temps de bien apprécier ce lieu. La Médina est composé de plusieurs codes qui vous seront expliqué sur place, et elle est composée de cris , des odeurs et la chaleurs qui vous bercerons comme une mère racontant une histoire a son petit. Cependant nous vous avisons qu’il faut se préparer à différents imprévus qui ne arrivent souvent mais qui ne sont pas très grave nous vous rassurons. Du faite qu’elle contient la plus vielle université du monde musulman, la médina a été inscrite au patrimoine mondiale de l’UNESCO et ses différents sites touristiques.

Les portes de la médina de Fès

Visiter Fès : Les portes de la médina

Avant de pénétrer dans l’enceinte de la médina, deux grandes portes de dressent devant vous, il s’agit de la porte Bab Bou Jeloud  et la porte Bab Dekatène. La première est la principale et correspond a l’entrée principale et officielle de la médina et l’autre était le lieu ou les criminels et les hors la loi étaient jugés par les différentes autorités en place au moyen-âge

Les fondouks

Lorsqu’on parle de Fondouk, il s’git d’un édifice à étage qui fut conçu autour d’une cour carrée pour accueillir les caravanes. A Fès le Fondouk vaut le déplacement car il abrite aujourd’hui en son sein de nombreux ateliers qui ont été mis en place pour les différents touristes qui souhaitent connaitre plus de Fès.

Visiter Fès, c’est visiter les Souks

La ville de Fès est une ville artisanale et son souk est composé de plusieurs artisans bien entendu qui travaillent en rivalisant de stratégies et d’ingéniosité dans le domaine de la poterie, de la céramique et aussi p=de plusieurs autres activités récentes mais traditionnelles et attachantes. C’est le faite que la ville semble avoir moins évolué qui fait son charme et qui la rend si unique. Rappelons que le souk de la ville de Fès existe de puis des centaines d’années.

La mosquée Karaouiyne

Fondée en 859 , la mosquée Karaouiyne est un haut lieu musulman. Certes, son entrée est interdite aux non musulmans, mais toutefois vous pouvez découvrir son extérieur composé de détails qui l’orne. Elle se compose de 270 colonnes et de 24 portes qui entourent une belle cour.

Visiter Fès sans visiter la mosquée Karaouiyne, n’a pas de sens. C’est un lieu magique à voir.

Les médersas

Le mot Médersas est l’équivalent d’une école coranique avec un internat pour ses étudiants. La ville de Fès  se constitue de nombreuses médersas aussi belles les une que les autres. Mais de toutes ces Médersas, la plus ancienne a ce jour est la Médersas Sefferine créée en 1280. Elle est « habillé » d’une robe avec des motifs semblables avec les maisons traditionnelles Marocaines.

Les tanneurs de cuir

Les tanneries traditionnelles de Fès dégage une odeur qui vous sera pestilentielle pour les non habitué mais rassuré vous une délicieuse boisson à la menthe vous sera donné pour faire passer cette odeur qui est due à la fabrication du cuir qui es tant recherché. Ce métier que l’on peut qualifier difficile est une catégorie très à part dans les souks et ne laisse personne indifférents.

La place Seffarine

Cette place se compose de nombreux artisans, qui travaillent le cuivre dans le seul but de réaliser des plateaux, des brûle-parfums, des théières, … et d’autres artisans, s’occupe de réaliser des chaudronniers. Ceux ci servent a faire des  marmites a la marocaines, des seaux, et autres récipients.

Le palais royal

Érigé au XIV e siècle,  il est appelé par les habitants locaux Dar El Makhzen. C’est le plus ancien de tous les palais du Maroc et c’est ce qui le rend plus important. Construit hors de l’ancienne Médina, et faisant 80 hectares, il est proche du quartier juif et de Mellah. Son entré est également interdite mais il vous faut vous y rendre pour découvrir sa beauté et sa gigantesque esplanade qui laisse entrevoir de 7  grandes portes bronzés enrobés de beaux carreaux en céramique. Le nombre des portes n’est pas un hasard. Il représente les  7  jours de la semaine et aussi le nombre de niveaux dans la monarchie marocaine. Sa visite est donc une nécessité.

Le palais et musée Dar Batha

L’histoire de ce palais est très intéressante. En effet, il fut construit par Hassan 1er dans le seul but de réunir les deux villes qui composait Fès, à savoir : Fès-el-Bali et Fès-el-Djedid. Il fut ensuite érigé en musée de l’artisanat. Aujourd’hui, il est composé de céramiques, de broderie, de bijoux et de poteries datant du XIIIe Siècle. 

Nous vous invitons à venir visiter Fès, et passer un excellent séjour au sein de notre Riad.

0Followers
0
1Subscribers